Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 08:18

Par Jean Christophe Bataille

 

http://www.businessnewstreasure.com/wp-content/uploads/2011/07/INVESTMENT-DIVERSIFICATION-forex-business-news-updates-trade-selling-shares-bonds-stock-debentures-mutual-funds-financial-instruments-capital.jpg

 

La situation actuelle montre une fois de plus l’importance de la diversification en gestion de patrimoine. Les phénomènes monétaires attachés à la crise de liquidité et de solvabilité souveraines, les attentes d’une baisse de la croissance en Europe, d’une meilleure santé américaine et d’un ralentissement de l’activité en Asie, auxquels on peut ajouter la faculté des bourses à anticiper une situation future et à ne pas dépeindre une situation en cours rend extrèmement difficile les prévisions. La preuve : les avis divergent très fortement selon les analystes. Une réalité est pourtant là : des investisseurs ont lâché des actions et d’autres les ont rachetées dans les périodes de panique récentes. Nous faisons partie de la deuxième catégorie. Tout d’abord parce que le délitement des monnaies exclut pour moi une chute très profonde des indices. Ensuite parce que la philosophie de gestion de Futures est que lorsque les acteurs du marché qui vendent jusqu’à la panique ont vendu, il n’y a plus de vendeurs. Cela a donné un répit salutaire quel que soit le sens long terme du marché et cela a permis d’investir long terme à un prix beaucoup plus intéressant qu’il y a un an sur des supports pour lesquels l’analyse macro économique anticipe une belle croissance : énergie, certaines matières premières et émergents. Nous avons renforcé nos actions avec un CAC situé entre 2950 et 2750 avec un objectif maxi de baisse de 2450 qui ne s'est pas réalisé et pris quelques bénéfices à 3250 avec un objectif de hausse de 3450 qui n'a pas non plus été touché.

Je ne m’avancerai pas sur le sens que prendront les marchés actions prochainement, mais je crois que certains intervenants pourraient avoir des surprises. Ce que je sais, c’est qu’au dernier comptage nous sommes investis autour de 17 % du patrimoine en actions de toute nature. Nous pouvons aujourd’hui accumuler des titres en cas de nouvelle baisse des marchés (sous CAC 2750) ou prendre lentement des bénéfices en cas de nouvelle hausse.

Je suis également confiant sur notre allocation immobilière à 42 % qui s’élargira par l’amortissement d’une nouvelle opération dans l'ancien en cours d'acquisition à crédit à taux fixe avec un rendement suffisamment confortable pour donner des différentiels "rendement locatif - taux d'intéret - prévision d'inflation" intéressants. L'ensemble de l'allocation immobilière nous permettrait, en cas de fuite grave devant la monnaie et d'évolution péjorative de la crise, de rester bien à l’abri sur des biens tangibles amortis ou en cours d'amortissement avec des taux d'intérêt suffisamment bas. La possible réintégration des prix de l'immobilier dans le tunnel de Friggit n'aurait aucune importance dans ce type de crise hyperinflationniste.

Nous restons enfin assis sur 22 % d’or physique et minier qui ne peuvent que progresser à moyen terme tant que les taux d’intérêt réels sont négatifs, situation qui devrait perdurer.

L'intérêt majeur de cette diversification est que si certaines allocations peuvent baisser temporairement, d'autres vont mécaniquement s'apprécier. Son rôle est de défendre le patrimoine dans une période économique particulièrement incertaine et dans un contexte fiscal qui en limite la progression. Elle colle à l'analyse macro économique et peut s'adapter à de nombreux scénarii sauf à celui d'une déflation majeure et prolongée à laquelle je ne crois pas.

Le reste de la répartition patrimoniale comporte des placements obligataires opportunistes à haut rendement ou émergents en monnaie locale, selon moi à meilleur potentiel de valorisation sur le long terme que les monnaies occidentales malgré la force factice affichée actuellement par le dollar.

 

Au dernier pointage la répartition du patrimoine de Futures est :

 

 

Or physique 14,00%
Mines d'or 7,50%
Mines d'or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Cash 6,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Produit monétaires chinois en Yuan 2,00%
Obligations maturité moyenne émergents 3,50%
Obligations monde taux indexées sur l'inflation 1,00%
Obligations High Yield corporate 2,00%
Trackers short sur obligations 1,00%
Actions chinoises compartiment A et B en yuan 1,00%
Actions Emergents 5,00%
Energie matières premieres 5,50%
Actions européennes 5,50%
Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 42,00%

 

Précision importante : le ratio immobilier représente, comme dans une déclaration ISF, la partie amortie du bien soit sa valeur vénale inscrite à l'actif otée du capital restant dû inscrit au passif. En cas de nouvelle acquisition, il correspond à l'apport en fond propre mais est amené à croitre avec l'évolution et l'amortissement du crédit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Opinion
commenter cet article

commentaires

Jean Christophe Bataille 10/12/2011 17:19


Bonjour Kangou,


Je vais publier un nouvel article dans quelques minutes qui je l'espère éclairera ta lanterne.

Kangou roux 10/12/2011 16:16


... la grande usine à gaz de la “gouvernance” européenne que plus personne ne comprend ni ne contrôle ...
Jean-Christophe, que penses-tu de cette phrases s'il te plaît (O Gourou, ... haha, quel jeu de mot idiot mais j'en ris)

Thierry 10/12/2011 09:57


Merci Jean-Christophe,


En espérant avoir encore le temps de réagir ...


Bon week end

magadates 10/12/2011 09:33


Pendant ce temps au Forum monétaire de Genêve...


"Le dernier sommet du 9 décembre 2011 des dirigeants de l’UE n’a rien réglé mais a encore compliqué la grande usine à gaz de la “gouvernance” européenne que plus personne ne
comprend ni ne contrôle. Reprendre dans un nouveau Pacte intergouvernemental les mêmes règles déjà contenues dans les traités de Maastricht et de Lisbonne qui n’ont jamais été appliquées et ne
peuvent plus l’être avant de nombreuses années (les déficits budgétaires et les endettements publics étant à des niveaux formidablement plus élevés que les critères de l’ancien Pacte dit de
stabilité), sans rien décider pour améliorer la croissance économique européenne via une meilleure compétitivité des PIIGS et des quelques autres pays en situation de récession ne pouvant que
s’aggraver, ne permettra ni de diminuer leur endettement public ni de sortir l’euro de la spirale mortelle qui finira par le tuer."   Au moins, le débat continue...

Jean Christophe Bataille 10/12/2011 09:02


Bonjour Thierry,


Il faut prendre en considération plusierus points :


- celui des frais, tu sors de ton contrat et tu te repositionnnes : ca génére des frais parasites.


- celui des de la fiscalité de transmission. Tu perds les avantages successoraux des contrats d'avant 98.


- Les mutations fourgoux augmentent parfois les frais de gestion sur l'ensemble du contrat.


- Une faillite de Groupama serait probablement catastrophique pour tes avoirs si tu as plus de 70000 euros.


Je ne veux pas te donner de conseil précis car pour en avoir fait l'expérience sur ce blog les lecteurs n'ont pas tous la meme taille de patrimoine, le meme horizon de placement, le meme age, la
meme compréhension du risque.


Je te dis simplement de regarder le patrimoine type qui est celui qui me parait adapté à la situation actuelle et de raisonner sur l'ensemble de tes avoirs en diversifiant bien tes risques.

Lothaire 10/12/2011 01:14


Moi, je serais dans cette situation, je revends toute l'AV, je réclame l'argent en cash et je change de banque, puis je reviens ici et je lis tous les forums en remontant dans le temps. ... .
Mais JC ou d'autres te donneront leurs avis.

Thierry 10/12/2011 00:44


Bonjour Jean-Christophe,


J'ai un ancien (1994) contrat d'assurance vie en €, chez groupama vie (SORAVIE), que je comptais transformer en multisupports à l'occasion d'une baisse des marchés.


Je suis piégé par le temps car Groupama est en trés grande difficulté.


Quelle pourrait être la conduite à tenir, afin de préserver mon patrimoine ?


Bien cordialement


Thierry

BA 09/12/2011 20:23


Vendredi 9 décembre 2011 :


 


Le maintien de la Grèce, qui négocie désormais un "hair cut " de 80 % sur sa dette, n'est même pas certain.


 


http://www.latribune.fr/opinions/editos/20111209trib000670182/super-mario-priez-pour-nous.html


 


1- Au début, ils disaient : "Ne vous inquiétez pas : la Grèce remboursera sa dette."


 


2- Ensuite, ils ont dit : "Ne vous inquiétez pas : la Grèce ne remboursera pas la totalité de sa dette, mais la Grèce remboursera presque toute sa dette."


 


3- Ensuite, ils ont dit : "Les prêteurs vont perdre 21 % de leur mise."


 


4- Ensuite, ils ont dit : "Les prêteurs vont perdre 50 % de leur mise."


 


5- Aujourd'hui, ils disent : "Les prêteurs vont perdre 80 % de leur mise."


 


6- Et demain ?

Jean Christophe Bataille 09/12/2011 13:42


Eric, je n'en ai aucune idée. Il fallait investir dans la panique sous 2900. Aujourdhui si tu achètes tu ne peux etre qu'un suiveur avec tous les risques de pertes que ca comporte.

Eric 09/12/2011 13:13


Bonjour à tous,


L'Europe semble sortir de l'impasse politique. Les marchés commencent à être rassurés. Pouvons-nous envisager un CAC à 3500, 3600 dans les 2 mois qui viennent ?

Jean Christophe Bataille 09/12/2011 12:48


Bonjour,


 


Je suis rentré long sur l'or en CFD ce matin à 1710.5 sur une sortie de rectangle de consolidation. Potentiel à 1730.

BA 09/12/2011 08:29


Vendredi 9 décembre 2011 :


 


L’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé d’un cran la note à long terme des banques françaises Crédit Agricole SA, BNP Paribas, et
Société Générale, en y attachant une perspective négative, a-t-elle annoncé vendredi dans des communiqués distincts.


 


Cette décision intervient à l’issue d’un examen approfondi lancé le 15 juin, et prolongé mi-septembre, précise l’agence.


 


Crédit Agricole SA bénéficie désormais d’une note de solidité financière abaissée d’un cran à « C- », et d’une note de dette à long
terme « Aa3 ».


 


La solidité financière de la Société Générale est rétrogradée de deux crans à « C- », mais sa note long terme ne recule que d’un
cran à « A1 ».


 


La note de ces deux établissements avait déjà été dégradée mi-septembre par Moody’s.


A cette époque, la note de BNP Paribas avait été maintenue mais avec une prolongation de la « mise sous surveillance négative ».
Cette fois, la banque n’y échappe pas : sa note de solidité financière perd deux crans à « C », contre « B- » auparavant, et sa note long terme ressort à
« Aa3 ».


 


http://www.romandie.com/news/n/Moody_s_degrade_Credit_Agricole_SA_BNP_Paribas_et_Societe_Generale091220110712.asp

Kangourou 09/12/2011 00:28


La BCE vient en aide aux banques


LEMONDE.FR | 08.12.11 | 17h29   •  Mis à jour le 08.12.11 | 20h35

Kangourou 08/12/2011 23:41


Bruxelles vers un "pacte budgétaire" (Le Figaro)
Mis à jour le 08/12/2011 à 22:25 | publié le 08/12/2011 à 22:15

Les dirigeants de l'UE sont déterminés à avancer vers un nouveau "pacte budgétaire" et à renforcer les capacités d'intervention du futur mécanisme de soutien à l'euro, selon un projet de
conclusions du sommet européen que s'est procuré Reuters.


(...)

Kangourou 08/12/2011 23:31



L'invité 08/12/2011 23:18


@ Kangourou : normal c'est comme ça depuis Maginot

surfeuse 08/12/2011 21:28


bonsoir à tous


pour info


 


http://www.dani2989.com/matiere1/petrole1211fr.html

Kangourou 08/12/2011 20:24


Quand on écoute ceci, on sent bein que la France et
l'Allemagne ne sont pas du tout sur la même ligne.

Kangourou 08/12/2011 20:10


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/08/97002-20111208FILWWW00598-crise-merkel-promet-une-solution.php

BA 08/12/2011 17:25


Crise : Draghi douche les espoirs d'une intervention massive de la BCE.


 


Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a douché jeudi les espoirs d'une intervention massive de son institution face à la crise, appelant plutôt les
gouvernements à "faire le maximum".


 


A l'adresse des dirigeants européens réunis à partir de la soirée à Bruxelles, il a appelé de ses voeux un nouveau "pacte budgétaire" en zone euro, pour enrayer l'envol de la
dette des Etats.


 


"La responsabilité ultime d'enrayer la crise appartient aux responsables politiques", a-t-il répété.


 


M. Draghi a estimé que si ce pacte budgétaire devait être doté d'un "cadre légal crédible", il était "tout aussi important qu'il soit mis en place rapidement", une manière de
s'opposer à des procédures trop longues de ratification en cas de modification des traités européens.


 


Le président de la BCE s'est par ailleurs dit "surpris de l'interprétation de ses propos" après un discours devant le Parlement européen la semaine dernière.


 


Certains médias et économistes avaient alors affirmé que M. Draghi serait disposé à intervenir massivement en soutien des Etats, une fois mises en place les réformes
institutionnelles.


 


Loin de nourrir ces espoirs, le président de la BCE a dit qu'en matière de soutien aux pays en détresse, sa "préférence allait au FESF et au MES", soit au mécanisme déjà mis en
place et à celui qui doit le relayer. M. Draghi les a jugés "parfaitement équipés" pour faire face à la crise de la dette.


 


Le président de la BCE a aussi exclu la possibilité d'intervenir davantage sur le marché de la dette publique comme le réclament certains Etats, notamment la France, soulignant
une nouvelle fois que les achats d'obligations publiques qu'effectue déjà la BCE sont "limités" et "temporaires".


 


"Les traités interdisent un financement monétaire des Etats", a dit M. Draghi.


 


Il a aussi balayé la possibilité d'un financement des Etats par la BCE, mais via le Fonds monétaire international : "c'est incompatible avec les traités".


 


http://www.boursorama.com/actualites/crise-draghi-douche-les-espoirs-d-une-intervention-massive-de-la-bce-986ab51fdd7e167f8ec16caab6c4c10f

Kangourou 08/12/2011 14:44


Essaie ça Stanley. Jean Leonetti a raison, les agences de notation font de la politique.
http://www.lepoint.fr/economie/crise-de-la-dette-leonetti-la-situation-est-grave-l-euro-peut-exploser-08-12-2011-1405089_28.php

Stanley 08/12/2011 14:40


Assaie ça pour voir Kangourou:


BFM : Chronique
de Marc Fiorentino - 08/12
08 décembre 2011

Kangourou 08/12/2011 14:36


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/12/07/04016-20111207ARTFIG00415-zone-euro-le-pare-feu-anti-crise-pourrait-etre-renforce.php

Lothaire 08/12/2011 14:27


Bonjour JB. Un studio pour 50.000 ... pas assez, je crois. Mais c'est là où tu risques le moins de te tromper, surtout sur base d'un emprunt à taux fixe. Les Sicav permettent de diversifier. Pour
l'or, faire comme le conseille Marc Faber, un peu chaque mois (pas via les banques). Et pour les actions, des sicav via des gestionnaires tels que Pictet ou Carmignac dans les thèmes et les zones
géographiques mentionnées par Jean-Christophe lors d'un vrai creux (pas ceux que te désignent les banques surtout). Les banques en général cherchent à te refiler leur camelote, comme cela ils
peuvent trader les bons produits dans leur coin avec ton fric. Outre cela, passer des dizaine d'heure à relire des forums est le meilleur investissement préalable possible. Tu focalises sur les
gens qui te semblent les plus compétents et tu les suis.

L'invité 08/12/2011 14:20


Peu importe la forme ce qui est important c'est le fond.


 


Et merci pour votre optimisme JCB. Un peu de poésie dans un monde de brutes ... ça fait du bien au moral (même si ça doit péter après).


 


BJ & BT

Jean Christophe Bataille 08/12/2011 13:49


Pour l'ordre des commentaires, il me semble qu'overblog ne laisse pas le choix donc c'est réglé.

JB 08/12/2011 13:48


Petite question à JC (et aux autres) : Mon fils 17 ans a reçu une belle somme (50 000) de son grand-père (merci papy). aujourd'hui PEL + assurance vie en euros. Il me semble difficile d'appliquer
la gestion de patrimoine type JC pour un jeune qui va démarrer. En même temps, je suis inquiet de voir cette somme s'envoler en cas de crise grave. Qu'est-ce que vous me conseillez ? achat petit
studio, or, actions ou rester cash?


Merci pour ce blog de qualité que je suis régulièrement.

Jean Christophe Bataille 08/12/2011 13:48


Bonjour,


Madagates,


Je suis optimiste car la menance de la disparition de l'euro n'est qu'un moyen de pression pour obtenir plus de rigueur budgétaire de la part des états qui globalement y perdraient beaucoup. Je
ne crois pas à la disparition de l'euro mais à son appréciation vs dollar. En revanche, il est toujours possible que certains pays sortent de l'euro. Mais au fond les 17 devraient tout faire pour
y rester. Pour les 27, c'est autre chose ...

Goelo 08/12/2011 13:46


@ SP (j'ai failli me tromper de lettres...)


 


Standard anglo-saxon plutôt, que certains voient international parce que justement... il est anglo-saxon.


Pour le suivi de la discussion, tu plaisantes ! Au bout d'un moment tu sais plus du tout de koiteskilekestion.


 


PS: Il fait beau aux antipodes ? Enfin de la pluie sur BZH pour nous


 


Fin du HS pour moi. Désolé JC

Hervé 08/12/2011 11:22


EMR et Hervé sont des accros au blog qui visitent plusieurs fois par jour.


Ils sont donc au courant de ce qui se passe.


Dommage qu'on n'ait pas l'option...


Quand il fait beau il y en a toujours qui veulent qu'il pleuve et inversement.

SamePlayer 08/12/2011 10:53


@ Goelo Hello !


"C'est comme ces abrutis qui repondent a un mail en mettant leur reponse avant le sujet initial."


 


Desole Goelo mais c'est le standard industriel... et international ! C'est normal car tu connais le fil de discussion au fur et a mesure des echanges: tu ne decouvres pas 10 messages d'un bloc
dans le thread.


 


Par contre pour les blogs je suis d'accord avec la presentation ici car quand on lit les commentaires sur les articles de presse (figaro, 20 minutes, bourso etc) c'est penible d'avoir les
reponses avant les questions vu qu'on n'a pas suivi le fil message par message. D'ailleurs Eolas fait comme ici.


 


SP (abruti suivant la definition de Goelo ;-) )



Goelo 08/12/2011 10:41


D'accord avec Christopher.


 


Rien de plus chiant de lire une réponse avant la question.


C'est comme ces abrutis qui répondent à un mail en mettant leur réponse avant le sujet initial.

christopher 08/12/2011 10:17


Hi JC,


 


Contrairement à EMR et Hervé, stp ne touche pas à l'ordres de publications des messages, je le trouve très bien comme c'est maintenant.


 


Merci


 


Christopher

Kangourou 08/12/2011 02:20


Merkel-Sarkozy : un mariage forcé pour essayer de sauver la Zone euro
7 décembre 2011 | Philippe Béchade | Catégorie: Inflation, dettes souveraines et récession.

DDL 07/12/2011 22:33


Fichtre !


http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/12/06/berlin-cueilli-a-froid-par-la-menace-de-degradation-de-sa-note_1613790_1581613.html


Et qui c'est qui va encore devoir refinancer les pays cigales d'outre Rhin ? Le contribuable francais ? Lol !

magadates 07/12/2011 21:10


Jean-Christophe, je trouve que tu fais tout de même preuve d'un profond optimisme pour la zone euro. L'Allemagne joue peut-être son rôle de leader comme il faut, en posant comme condition à un QE
"contrôlé" des règles de rigueur budgétaire. Mais ces règles ne sont-elles pas des voeux pieux? Toute la question est de savoir si, même avec une crise profonde comme actuellement, les états
PIIGS comme la Grêce (??) vont réussir la mission "impossible" de se réformer, de se restructurer, et de se transformer en hérauts de la rigueur budgétaire. Permets-moi d'émettre un doute. Des
populations habituées pendant des années à la gabegie ou à la corruption pour une partie d'entre elles sont elles capables de réussir ce changement? J'ai plutôt l'impression, mais je suis un
pessimiste, que certains pays seront incapables de redresser la barre à temps et forceront une dislocation partielle de la zone euro, que ce soit par le haut, ou par le bas.

Hervé 07/12/2011 20:39


+1. Bonne idée. Si c'est possible, je suis preneur !

emr 07/12/2011 18:51


!  Petite reflexion technique: ne peut-on inverser l'arrivée des posts, cad le plus récent en premier et les plus
anciens en derniers?Pour les accros à votre blog qui le visitent svt sur une journée, il me semble que la navigation serait plus rapide...

BA 07/12/2011 18:47


Mercredi 7 décembre 2011 :


 


Zone euro : Sarkozy n'exclut pas un risque d'explosion.


 


17h25.


 


Sarkozy : «Le risque d'explosion est prégnant tant que l'accord avec Merkel n'est pas effectif». 


 


Devant les députés UMP,  Nicolas Sarkozy a déclaré que «l'Europe n'est pas sortie de la crise. Le risque d'explosion est prégnant tant que les décisions prises avec Angela
Merkel ne sont pas effectives», rapporte un des participants.


 


«L'Europe a besoin de refinancer sa dette et les prêteurs n'ont plus confiance», a-t-il ajouté. «Pour la retrouver, il n'y a qu'une seule stratégie : l'alliance entre la France et
l'Allemagne. Il n'y a pas d'autres alternatives». Le chef de l'Etat a aussi estimé que la souveraineté «ne s'exerce pas seul, mais avec les alliés, les amis, les voisins». Il a également déclaré
: «On ne peut pas continuer à être le marché le plus ouvert au monde et accepter les produits des pays qui ne respectent aucune règle. Pour cela, il faut refonder les traités».


 


http://www.leparisien.fr/crise-europe/en-direct-zone-euro-sarkozy-n-exclut-pas-un-risque-d-explosion-07-12-2011-1756811.php?google_editors_picks=true

Ruben 07/12/2011 16:39


Achete qq petrolieres/gaz aujourd'hui aux US:

EV Energy Partners, L.P. a 64.55 (Public, NASDAQ:EVEP)

et Berry Petroleum Company  a 41.01 (Public, NYSE:BRY) sur forte baisse


ruben

BA 07/12/2011 15:23


Mercredi 7 décembre 2011 :


 


Sommet européen : Berlin est "plus pessimiste" sur un accord total.


 


Une source proche du gouvernement allemand a indiqué mercredi être "plus pessimiste que la semaine dernière" sur l'issue d'un sommet des dirigeants européens jeudi et vendredi,
sur lequel reposent beaucoup d'espoir de résolution de la crise de la zone euro.


 


"Force m'est de constater que je suis plus pessimiste que la semaine dernière sur la possibilité d'avoir un accord total", a déclaré cette source, estimant que "les discussions
des derniers jours" montraient qu'un "certain nombre de partenaires n'ont pas compris la gravité de la situation".


 


Or, pour l'Allemagne, il est "absolument nécessaire" qu'un accord soit trouvé à Bruxelles, "au moins pour les 17" pays de la zone euro sur un renforcement de la discipline
budgétaire ancré dans les traités européens.


 


Il s'agira à Bruxelles "de faire un pas décisif sur la structure future de la zone euro", a dit cette source haut placée, ajoutant que "ceux qui tentent d'y échapper par des
astuces n'ont pas compris les attentes" d'investisseurs ultra-nerveux à l'égard de la rencontre.


 


La chancelière allemand Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont fait lundi une série de propositions à leurs partenaires, visant à plus de contrôle des budgets
nationaux et de discipline budgétaire. "Nous allons faire en sorte que le contenu de l'accord franco-allemand se traduise par des changements de traité", a dit cette source.


 


http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20111207trib000669519/sommet-europeen-berlin-est-plus-pessimiste-sur-un-accord-total.html

Kangourou 07/12/2011 15:16


Encore une rumeur, elles de gros titres à chaque fois: http://www.lepoint.fr/bourse/la-bourse-de-paris-recule-0-45-l-allemagne-pessimiste-sur-le-sommet-07-12-2011-1404823_81.php

BA 07/12/2011 13:30


Mardi 6 décembre 2011 :


 


Standard and Poor's place sous surveillance négative le fonds de secours européen.


 


L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mardi avoir placé sous surveillance négative la note du Fonds européen de stabilité financière (FESF), conséquence de sa
décision de placer sous surveillance les principaux pays de l'Union monétaire.


 


Autrement dit :


 


Pour sauver les Etats européens surendettés, l'Union Européenne avait construit un machin vide, le FESF.


 


Comme ce machin vide n'avait pas d'argent, il était obligé d'emprunter sur les marchés internationaux. Ensuite, avec cet argent, il prêtait des milliards d'euros aux Etats
européens surendettés.


 


Problème : la situation en zone euro est de plus en plus catastrophique, donc les agences de notation vont dégrader le machin vide.


 


Donc, le machin vide va être obligé d'emprunter sur les marchés internationaux à des taux d'intérêt de plus en plus élevés.


 


Donc, le machin vide va prêter aux Etats européens surendettés à des taux d'intérêt de plus en plus élevés.


 


Conclusion : l'Union Européenne va créer un nouveau machin vide, le MES.

Jean Christophe Bataille 06/12/2011 22:03


Emr, concernant l'énergie, je suis très favorable aux FCP car elles ont accès à tous les marchés à des conditions bien meilleures que les particuliers. Il faut aller regarder dans bourso l'outil
de recherche des OPCVM regarde à "composition" et tu as les 10 premieres lignes du fond la répartition par secteur etc ... Tu peux ausssi aller sur sicav on line et après tu affines avec les
prospectus des gérants. Il y a de l'énergie dans beaucoup de fond MP ou actions internationales diversifiées ou actions émergentes.

Jean Christophe Bataille 06/12/2011 21:57


Je crois que les marchés ne se trompent pas très longtemps. J'ai écrit dans un billet que l'euro était plus fort que le dollar. Si l'allemagne continue de subordonner la monétisation de la dette
à un traité garantissant un vrai controle des budgets, les marchés ne vont pas se tromper et finiront par lacher prise sur l'euro et se retourner contre le dollar. L'argent par principe va où se
situe la meilleure gestion quel que soit l'avis fallacieux ou pas des agences de notation.

Jacques V. 06/12/2011 21:20


lire maintenir

Jacques V. 06/12/2011 21:20


Moi je crois que les US ont plus d'un tour dans leur sac et peuvent maintenant la pression chez nous de mille manières, pas uniquement les mouvements de fonds ou les agences, et je crois qu'ils
ne s'en priveront pas et que ça durera aussi longtemps qu'ils le décideront.

ursus35 06/12/2011 19:31


Ne pensez vous pas que la dégradation de l'Allemagne et du FESF ont été déclenchées pour obliger la BCE a commencer une monétisation massive ? Certaines banques US sont très exposées aux
obligations européennes et n'ont qu'une peur, c'est de n'être pas remboursé (défaut de paiement de certains états).


AMHA, si pas de monétisation rapidement, lee actions plouf, le gold plouf, les MP plouf. (en effet depuis quelque temps le gold semble suivre les marchés actions et MP alors qu'avant il n'était
pas forcément corrélé.)


Vos commentaires sont les bienvenus.


Bonne soirée.

magadates 06/12/2011 19:16


En coulisses, les US matraquent l'Europe, je suis assez d'accord avec les analyses du GEAB à ce sujet, c'est l'arbre qui veut cacher la forêt. Je me demande si et quand se produira le phénomène
d'aversion et de fuite face au dollar. Pour le moment, force est de constater que la bête n'est pas morte et profite des déboires (surmédiatisés US+UK) de la zone euro... en clair : à quand
une bonne explosion du cours de l'or en dollars?

magadates 06/12/2011 19:12


Merci pour vos réponses de ce matin

Jean Christophe Bataille

  • : Futures
  • Futures
  • : Prévisions économiques, financières et boursières. Investissement et trading. Futures, c'est tous les mois la rubrique Forecast, un prévisionnel économique et boursier pour les investisseurs désireux de gérer au mieux leur patrimoine.
  • Contact

Futures

Prévisions économiques, financières et boursières.
Investissement et trading.
Futures, c'est la rubrique Forecast investissement, un prévisionnel économique et boursier pour les investisseurs désireux de gérer au mieux leur patrimoine.
Futures, c'est aussi la rubrique File trading, un billet de trading sur différents sous jacents.
Futures, c'est également la rubrique File SICAV et FCP, une analyse des différents supports de placement collectif.
Futures, c'est régulièrement la publication d'articles de fond sur l'économie, la finance, l'investissement et la bourse.
Futures, c'est  bien sûr un lieu d'échange où les commentaires sont ouvert à tous, débutants ou confirmés, permettant  d'optimiser les idées de trading et de placements.
Futures, c'est enfin une série de modules de formation au trading, au forex et aux CFDs.
 

Recherche

Visiteurs

 

  visiteurs sur Overblog

  visiteurs actuellement sur ce blog