Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 11:25

Par Jean Christophe Bataille


CFD

 

Combien ai-je vu de traders amateurs à la recherche de l'indicateur magique qui leur permettrait de savoir quand acheter et quand vendre avec une précision infaillible ?


Cela me fait un peu penser à la recherche de la pierre philosophale au temps des rois. Combien ont cru qu'il était possible de transformer le plomb en or. Autre époque, autre rêve !

 

C'est aussi naïf que de penser qu'il est possible de maitriser parfaitement un sport ou un jeu avec une simple combine, sans entrainement, ni technique.

 

Pour réussir en trading, il faut :

 

- Maitriser parfaitement une grande partie des techniques du trading, que ce soit en marché de tendance ou en marché de consolidation.


- Avoir une compréhension globale et éclairée de la discipline.

 

- Se contrôler parfaitement psychologiquement.

 

- Etre très attentif au contrôle du risque et à la gestion des gains et des pertes.

 

- Avoir du talent : observation, rigueur, précision, créativité, etc ...

 

J'aimerais rajouter un dernier point qui n'est pas souvent mentionné par les traders. Il faut limiter les pertes à leur plus simple expression, quitte à perdre plus souvent très peu et gagner moins souvent beaucoup. Mes stop loss en scalp intra day sur CAC sont actuellement limités à 5 ticks de perte et mes take profits à 18 ticks avec un reward / risk à 3.6.

 

N'écoutez pas les vendeurs de rêve. Soyez en certains, la martingale du trading n'existe pas.

 

Bon trades !

 

 

Copyright Jean Christophe Bataille 2010. Reproduction interdite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Notions de base
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:20

Par Jean Christophe Bataille


CFD




A chaque fois que commencez un trade, il vous faut considérer le risk / reward (ou ratio risque / rendement). Ce ratio mesure le risque de perte que vous êtes prêts à prendre par rapport au potentiel de gain que vous envisagez. Pour faire régulièrement monter un compte broker, il faut respecter le meilleur rapport risque / rendement. Il est admis qu'il est optimisé lorsqu'il est compris entre 2 et 3.

 

Par exemple, si vous vous positionnez short sur 4 lots CAC 40 à 3960 avec un stop à 4000 et un objectif à 3880, votre risque est de 160 euros (4*40) tandis que votre espérance de gain est de 400 euros (4*100). Pour ces calculs simples, reportez-vous à l'article Formation CFD et FOREX - N° 7 - Money management à risque constant. En conséquence, le risk / reward de la position est de 2,5 (100/40). Ce ratio est bon puisque vous avez pour objectif de gagner 2,5 fois plus que ce que vous êtes prêt à risquer.

 

Sachez que les meilleurs traders perdent plus souvent qu'ils ne gagnent. En moyenne, leurs statistiques de gain, mesurées par le ratio win / loss (nombre de trades gagnants/ nombre de trades perdants), varient entre 40 et 45%. Cela vous explique pourquoi je n'hésite jamais à faire mention en direct de mes trades perdants. Il est parfaitement normal d'être stoppé. Ne croyez pas les gens qui n'annoncent que des trades gagnants pendant des semaines ou des mois. C'est tout simplement impossible. Le trading n'est pas un spectacle de prestidigitation ...

 

Travaillez ces ratios. Un bon risk / reward vous permettra de gagner en moyenne 2 à 3 fois plus que vous ne perdrez. 


Bons trades !

 

Copyright Jean Christophe Bataille 2010. Reproduction interdite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Notions de base
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 07:19

Par Jean Christophe Bataille


CFD

 

Revenons sur le trade que nous avons pris en exemple pour apprendre le pyramidage :

 

 http://idata.over-blog.com/3/38/03/78/Pyramidage-sur-Break-out.JPG 

 

Il s'agit d'un trade en UT 30 minutes. Il nécessite donc des stops assez éloignés. Pour le constater, il suffit de regarder les derniers plus hauts qui servent de référence pour la détermination des stops dans la théorie de Dow ou l'ATR *2 qui détermine l'écart entrée - stop dans la stratégie des tortues. Pour trader à risque constant, il faut diminuer les positions en fonction de l'éloignement du stop comme le veut le money management. Quand on sait qu'un mini lot EUR USD vaut 10 000 euros, un écart de 40 pips correspondant à un ATR de 0.0020 donne un écart de 42 euros si on inclut le spread de vente. La distance du stop peut monter jusqu'à 80 euros si on le fixe selon la théorie de Dow. Si on considère que l'on ne doit pas investir plus de 2 % de son compte broker, ce dernier doit donc être d'au moins de 4000 euros. C'est pourquoi les plus petits comptes inférieurs à ce montant doivent trader en UT 15 ou 5 minutes au maximum car dans ces unités de compte, vous pourrez constater que l'ATR est nécessairement plus faible, les stops déterminés en théorie de Dow sont plus rapprochés et le trading exige par conséquent un investissement plus faible.

 

Les comptes plus importants pourront quant à eux parfaitement adapter le montant de la position au niveau du stop en utilisant plusieurs lot ou mini-lots.

 

Bons trades !


Copyright Jean Christophe Bataille 2010. Reproduction interdite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Notions de base
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:36
Par Jean Christophe Bataille.




 
Le système monétaire donne au dollar une hégémonie considérable. La monnaie américaine est liquide et encore considérée comme sûre. Elle peut être empruntée aujourd'hui à des taux quasi nuls pour financer des projets dans les pays émergents dont le retour sur investissement est bien supérieur en terme de rendement. Le carry trade permet de profiter d'une source de monnaie gagée gratuitement et sans autre limite que la solvabilité de l'emprunteur. Elle permet entre autres de s'endetter en dollar pour acheter des actions ou des obligations émergentes beaucoup plus rémunératrices. En prime, l'investisseurs a la perspective de pouvoir rembourser moins cher le capital emprunté en cas de glissade supplémentaire du billet vert. Cette pratique est inflationniste puisqu'elle exporte de l'argent émis à bas prix vers des destinations où les taux d'interet sont maintenus plus élevés pour éviter une surchauffe économique. Les pays émergents qui souhaitent éviter que ces mouvements de capitaux provoquent une appréciation de leur monnaie contre le dollar et les neutralisent en accumulant des réserves de change sous la forme de titres de créances d'états occidentaux en  tentant de maintenir un équilibre monétaire de plus en plus fragile. Si les taux courts américains devaient remonter, les emprunteurs en dollars seraient obligés de racheter rapidement leur positions, faisant remonter brutalement le dollar et mettant les spéculateurs en grande difficultés comme le fut le fond spéculatif LTCM spécialiste du carry trade sur le yen en 1998. Mais une telle décision hypothèquerait aujourd'hui une reprise américaine qui a toutes les difficultés à se matérialiser et qui risque à tout moment de s'évanouir. Le carry trade et son effet inflationniste sur les émergents n'ont donc pas fini de se poursuivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Notions de base
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 12:52
Par Jean Christophe Bataille




Nous utilisons souvent les turbos dans la file trading. Voici quelques conseils pour les visiteurs qui n'y sont pas habitués et qui sont intéressés par leur effet de levier.

Pour connaitre toutes les caractéristiques techniques d'un turbo, le carnet d'ordre et son évolution, tapez son identifiant de 5 caractères dans la zone de saisie "Code, Libellé ou Mot clé" en haut de la page du site de Boursorama :
http://www.boursorama.com/

Pour rechercher un turbo, support de votre prochain trade, en fonction du marché qui vous intéresse, cliquez sur Warrants/Certificats - sous menu Turbo également en haut de page. Sur la page suivante, la recherche est effectuée en selectionnant les différents critères de choix qui vous intéressent.


Choix d'un turbo

Quelques principes de base :

- Les turbos call permettent de parier sur la hausse du sous-jacent (Gold index, indices ou actions par exemple). Les turbos put parient eux sur la baisse du sous-jacent.

- Il est souvent préférable de choisir un turbo sur lequel il y a un certain volume de transactions. Ce dernier garantit une certaine liquidité et correspond aux turbos les plus choisis par les intervenants du marché.

Deux précautions essentielles :

- Vérifier la date d'échéance du turbo qui doit être suffisamment éloignée pour que le turbo ne soit pas rapidement invalidé.

- Vérifier le Strike qui est la barrière de désactivation du turbo (colonne "niveau 1") qui marque le niveau à partir duquel le turbo perd sa valeur.

Attention ! Plus le Strike est proche de la valeur du sous-jacent plus l'effet de levier est important.

Dernières remarques :

- Les volumes et les sommes investies sur le marché des turbos sont souvent faibles.

- Vous retrouverez le plus souvent chez votre broker le turbo choisi par le code de 5 caractères de la 2ème ligne de sa dénomination. Exemple F938B ou 2741Z.

Pour de plus amples informations, Daniela, qui est une spécialiste des turbos sur actions rédigera probablement un article de perfectionnement.

Bon trade !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Christophe Bataille - dans Notions de base
commenter cet article

Jean Christophe Bataille

  • : Futures
  • Futures
  • : Prévisions économiques, financières et boursières. Investissement et trading. Futures, c'est tous les mois la rubrique Forecast, un prévisionnel économique et boursier pour les investisseurs désireux de gérer au mieux leur patrimoine.
  • Contact

Futures

Prévisions économiques, financières et boursières.
Investissement et trading.
Futures, c'est la rubrique Forecast investissement, un prévisionnel économique et boursier pour les investisseurs désireux de gérer au mieux leur patrimoine.
Futures, c'est aussi la rubrique File trading, un billet de trading sur différents sous jacents.
Futures, c'est également la rubrique File SICAV et FCP, une analyse des différents supports de placement collectif.
Futures, c'est régulièrement la publication d'articles de fond sur l'économie, la finance, l'investissement et la bourse.
Futures, c'est  bien sûr un lieu d'échange où les commentaires sont ouvert à tous, débutants ou confirmés, permettant  d'optimiser les idées de trading et de placements.
Futures, c'est enfin une série de modules de formation au trading, au forex et aux CFDs.
 

Recherche

Visiteurs

 

  visiteurs sur Overblog

  visiteurs actuellement sur ce blog